Métal, doux au toucher mais capable de se transformer en branches, feuillage, en prenant la légèreté du papier et en le sentant vibrer comme traversé par une brise. Mais aussi de la Lumière, qui en rayonnant crée des jeux d'ombre suggestifs qui façonnent et peignent les surfaces environnantes.
Dans ce Mimesis aussi les Patines évoquent la mesure du temps écoulé, oscillant entre une expérience matérielle et une finition moderniste.
Ainsi, son abandon à Gravity disparaît, prenant une vie propre et flottant dans les airs.